Parti Socialiste - Section d'Evreux
Parti Socialiste - Section d'Evreux

[Communiqué] Fin de la coopération Évreux-Djougou, la réaction de l’opposition

0 commentaire Le par

COMMUNIQUE DE TIMOUR VEYRI,

POUR LE GROUPE D’OPPOSITION

LA GAUCHE RASSEMBLÉE

 « Fin de la coopération Évreux-Djougou : quand les petits arrangements entre amis

fragilisent l’amitié entre les peuples »

C’est avec consternation que l’opposition municipale d’Évreux a appris la décision unilatérale de l’actuel maire d’Évreux de mettre fin à la coopération entre notre ville d’Évreux et la ville de Djougou.

Comme l’ensemble des Ébroïciens, nous sommes tout d’abord choqués par la méthode employée. Au Conseil municipal du 17 décembre 2018, notre groupe d’opposition municipale a en effet demandé à M. Lefrand par la voix de notre collègue Maryvonne Hannoteaux si la multiplication récente de coopérations avec d’autres pays que le Bénin pouvait avoir comme incidence la remise en cause de notre coopération séculaire avec Djougou.  À cette question précise, le maire avait répondu par la négative : la coopération avec d’autres pays ne devait pas entrainer de remise en cause de l’engagement d’Évreux auprès de Djougou. Avec cette décision de stopper brutalement le versement des subventions à l’association Évreux-Djougou, M. Lefrand, une nouvelle fois, manque à sa parole et montre le peu de cas qu’il fait des engagements pris devant les Ébroïciens.

En écrivant ces lignes, nous avons une pensée pour les générations de bénévoles et de soutiens fidèles de l’association qui ont appris dans la presse ce revirement du maire. Nous pensons aux 95 familles d’Évreux qui avaient récemment fait le choix de parrainer des enfants de primaire et du secondaire. Nous rappelons que la comédienne Anny Duperey elle-même était venue récemment dans notre commune pour une dictée solidaire dont les bénéfices avaient vocation à permettre aux enfants privés d’électricité de faire leurs devoirs. Cette décision est un véritable mépris ces personnes qui, elles, s’engagent réellement.

Mais nous pensons également aux bénéficiaires. Est-il besoin de rappeler que c’est une bourse de l’association qui a permis à l’actuel maire de Djougou d’entamer des études de droit il y a vingt ans ? Il y a un an, le stand de Djougou était à l’honneur à la Fête de la Fraternité. Cette magnifique coopération initiée sous Rolland Plaisance et continuellement soutenue depuis était un exemple de codéveloppement durable. Pour un coût marginal, elle permettait une politique de coopération moderne, parce que basée sur le développement local, à échelle humaine.

Pour nous, cette décision, prise sans concertation éclaire hélas la politique de la municipalité depuis 2014 : courte vue, copinage politique et injustice. Il est temps de tourner cette page.

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Réaction de la Gauche Rassemblée à la présentation du nouveau DOB lors du Conseil
Le par
Communiqué de Timour VEYRI, Président du groupe d’opposition municipale « La Gauche Rassemblée » GUY LEFRAND DIVISE LA DROITE, ET MULTIPLIE LES DETTES Démagogie, mégalomanie, mauvaise gestion : depuis quatre ans, les finances de la
Le par

Les derniers contenus multimédias