Parti Socialiste - Section d'Evreux
Parti Socialiste - Section d'Evreux

[#Communiqué] GUY LEFRAND DIVISE LA DROITE, ET MULTIPLIE LES DETTES

Le par

Communiqué de Timour VEYRI,

Président du groupe d’opposition municipale « La Gauche Rassemblée »

GUY LEFRAND DIVISE LA DROITE, ET MULTIPLIE LES DETTES

Démagogie, mégalomanie, mauvaise gestion : depuis quatre ans, les finances de la Ville d’Évreux sont dans le rouge. En cause : le maire d’Évreux et ses promesses démagos (baisse impôts financée par de la dette additionnelle) ; ses projets mégalo (Parc Viking, Carrefour Évreux) et ses erreurs de mauvaise gestion (déficits, travaux du centre-ville).

Lors du Conseil municipal qui s’est tenu ce lundi 1er octobre 2018, notre groupe d’opposition a pourtant exhorté une nouvelle fois Guy Lefrand à assumer ses responsabilités dans la crise qui secoue les finances de la Ville.  La situation est sans appel : une dette qui dépassera les 100 millions d’euros en 2020 ; une trésorerie sous tension ; 2 700 factures non payées qui s’accumulent et des caisses vides. En dépit du bon sens et contre sa majorité, Guy Lefrand a nié toute responsabilité. Dont acte.

Aujourd’hui la nouvelle de la quasi-défection de onze élus de la majorité, dont l’adjoint aux finances, est connue. Désormais, c’est près d’un tiers des membres de la majorité qui rejoint donc l’opposition pour dénoncer, à son tour, la gestion calamiteuse du maire qu’il a contribué à faire élire. Nous ne pouvons qu’approuver la lucidité avec laquelle ces élus reprennent aujourd’hui les points de vigilance qui sont les nôtres depuis quatre sessions budgétaires.

Comprendre la situation financière de la ville d’Évreux, c’est découvrir un maire dépourvu de vision stratégique, embourbé par une gestion chaotique, enfermé dans une dérive autocratique. Tout ceci aboutit à cette situation catastrophique.

Cette situation, le maire d’Évreux tente encore aujourd’hui de la masquer. Comment ? À coup de dettes (1543 € par habitant alors que la moyenne nationale est de 950 € par habitant pour les villes comparables !), de transfert de compétences à l’Agglomération E.P.N (ex: les piscines), de ventes d’actifs pour renflouer les caisses (2,5M€ en 2017 !) et de coupes sauvages dans les budgets d’investissements (12M€ en 2016, contre 18M€ en 2013).

Face à l’extrême la gravité de la situation, la Gauche Rassemblée demande la mise en place de mesures d’urgence :

  • Nous demandons à tous les membres de la majorité municipale qui disposerait d’informations sur l’état des finances de la Ville, de les communiquer sans délai aux Ébroïciennes et aux Ébroïciens.
  • Nous demandons aux 11 élus de la majorité municipale signataires de la « Lettre à Guy Lefrand » d’assumer leur responsabilité en démissionnant de l’exécutif municipal, le cas échéant.
  • Nous demandons à Guy Lefrand un moratoire immédiat sur toutes décisions ayant une incidence sur les finances de la Ville (lancement de nouveaux chantiers, manipulation de la fiscalité, transfert de compétences, etc.).
  • Nous demandons à l’État et à la Chambre régionale des comptes de se saisir du dossier et de réaliser un audit complet des comptes de la Ville.

Comme tous les ébroïciens, la Gauche Rassemblée se désole de la situation catastrophique des finances de la Ville et de ses conséquences futures possibles sur le quotidien des ébroïciens : hausses d’impôts, fragilisation de services publics, coupe dans les budgets des associations, baisse du pouvoir d’achat des agents municipaux, entreprises asphyxiées. Nous savions que la politique de Guy Lefrand était dure avec les plus faibles, injuste et autoritaire. Chacun sait désormais qu’elle est de plus inefficace et qu’elle creuse la dette et le déficit.

La Gauche Rassemblée représente pour beaucoup le seul espoir de redressement de la Ville, et, le moment venu, elle sera prête à assumer ses responsabilités, avec sérieux et humilité, au service de tous les ébroïciens.

 

Sur le même thème, lire aussi :

Réaction de la Gauche Rassemblée à la présentation du nouveau DOB lors du Conseil
Le par
Communiqué de Timour VEYRI, Président du groupe d’opposition municipale « La Gauche Rassemblée » GUY LEFRAND DIVISE LA DROITE, ET MULTIPLIE LES DETTES Démagogie, mégalomanie, mauvaise gestion : depuis quatre ans, les finances de la
Le par

Les derniers contenus multimédias